Jour 2 : Vallée de la Clarée et Lac des Cerces

J2 : 26 Octobre 2015 – Lever du soleil : 7h04 – Coucher du soleil : 17h28

Après une bonne nuit de sommeil par -5°C, je n’ai pas entendu le réveil et c’est Nicolas qui vient secouer la tente ! « Eh oh reveillez vous ça se lève, ça fait 30min que je shoote ! » Le réveil sonnait à 5h30, il est 6h10 …

Bivouac @ Philippe Manguin (www.photosdebretagne.com/)

Comme souvent, le vent de la panique souffle et 2 min plus tard je suis dehors en train de faire des photos. Pour une fois, il n’y a pas à prendre la voiture, c’est quand même plus pratique de dormir sur place ! L’heure bleue est déjà bien avancée mais les étoiles sont encore présentes ! Ouf.
Comme la veille, je compose avec le mouvement de la Clarée et la main de crépin.

Heure bleue
Heure bleue

 

Le soleil se lève et éclaire le sommet des montagnes aux alentours d’une belle lumière jaune. L’ambiance est mignonne mais pas folle.

Lever de soleil sur la Clarée
Lever de soleil sur la Clarée

Après avoir plié les tentes, nous repartons en direction du col du Galibier puis des Cerces pour notre première vraie randonnée avec le sac à dos de 23kg sur les épaules !

Nous nous arrêtons sur le chemin pour une cascade de la Clarée avec de jolis mélèzes tout orange autour. Il s’agit de la Cascade de Fontcouverte qui semble t’il est déjà bien connue. Je ne la connaissais pas pour ma part.
Encore une fois je finis avec de l’eau jusqu’au genoux !

Cascade de Fontcouvert
Cascade de Fontcouvert

Le paysage est beau mais je galère vraiment pour trouver une composition assez bien équilibrée, je déteste couper des arbres et il y en a partout !

13h00, il est déjà l’heure de repartir pour les Cerces, sinon nous n’aurons pas le temps de monter là haut avant la nuit !

La randonnée commence par des lacets peu pentus mais au détour d’un de ces lacets, nous coupons à travers la montagne et là les 23kg sur le dos se font énormément sentir … ça tire dans tous les sens !

Sur le chemin @ Nicolas Le Dilhuit (www.descliks2bretagne.com/)

Après 1h15-30 de montée avec quelques poses pour que le dos récupère, nous arrivons au niveau du lac à 2410m d’altitude.

On a juste le temps de déplier les tentes et de profiter du paysage.

Nous sommes seuls, on n’entend que le bruit du vent et les montagnes sont magnifiques !!! Elles se reflètent même par moment dans le lac lorsque le vent se calme.

Le ciel est bleu mais nuageux, c’est de bonne augure pour le coucher du soleil ! Il y a même des nuages lenticulaires au dessus des magnifiques aiguilles d’Arves, ce sont des nuages qui font frétiller les photographes car très colorés aux plus belles heures et pendant longtemps avec des textures intéressantes !

Le ciel commence à prendre de superbes teintes et je n’ai toujours pas trouvé ma composition… je cours dans tous les sens, essaye plein de choses mais rien ne me va ! Encore une fois c’est la panique !
Je tombe un peu par hasard sur un petit torrent en faisant le tour du lac qui me plait bien. Ce sera donc mon premier plan avec les montagnes au second.
La lumière est de plus en plus incroyable et on en prend plein les yeux !

Lac des cerces
Lac des cerces

Une fois les dernières couleurs au dessus de ma tête disparues, je décide d’aller faire l’heure bleue au bout du lac et de rejoindre l’ami Nicolas déjà en train de shooter là bas après avoir fait des allers/retours dans la pente en aval du lac !

Backstage
Backstage

Bien m’en a pris, l’horizon est encore coloré d’un rose magnifique, les premières étoiles apparaissent et le reflet dans le lac est de plus en plus prononcé !

Lac des Cerces
Lac des Cerces

Décidément ce voyage « photos » commence sur les chapeaux de roue ! Moi qui avait peur de la météo et bien pour le moment c’est parfait …

Bivouac @ Nicolas Le Dilhuit (www.descliks2bretagne.com)

30 min plus tard nous rangeons le matériel pour aller déguster une bonne soupe au pied de la tente, dans le froid (-10° environ) et le vent (40km/h rafales à 80km/h). La nuit sera très fraîche (la pire me concernant) mais le sac de couchage -25°/-35° tiendra parfaitement son rôle !
Après une dernière salve d’images avec nos tentes dans la nuit et la lumière de la lune, nous nous endormons en espérant que le lendemain le vent se sera calmé qu’on ait de beaux reflets dans le lac !